• Twitter Social Icon
  • Facebook Social Icon

Copyright 2019 - Association Diabète et Plongée - MDA1, 5 bis rue du Louvre 75001 Paris 

 

Adolescent diabétique insulino-traité

(14-18 ans)

Depuis mai 2017, l'accès à la plongée sous-marine est autorisé pour les mineurs diabétiques insulino-traités entre 14 et 18 ans dans le cadre de la Fédération d'Etudes et de Sports Sous-Marins (FFESSM)

La plongée chez les diabétiques insulino-dépendants ne peut être organisée que dans des conditions spécifiques. Elle échappe par conséquent au sport de masse. La tranche d’âge 14-18 ans comprend des spécificités qui justifient une réglementation particulière.

 

1. Les certificats médicaux 

 

  • Certificat préalable signé par le pédiatre - diabétologue traitant¹ sur un formulaire type figurant en annexe et présentant au verso les 8 conditions de non contre indication diabétologique à la plongée

  • Certificat final de non contre-indication signé par un médecin fédéral après qu’il ait pris connaissance du certificat préalable 

  • Remise au diabétique, par le médecin fédéral, de la lettre informative dûment commentée.

 

¹ Par traitant, on entend le diabétologue suivant le patient depuis au moins un an. Préalable signifie que le Médecin Fédéral ne délivrera un certificat de non contre indication QU’APRES AVOIR PRIS CONNAISSANCE du certificat préalable.

 

 

2. Les conditions de non contre indiction diabétologique  à la plongée de loisirs

 

  1. Diabétique type 1 âgé(e) de plus de 14 ans et moins de 18 ans.

  2. Suivi diabétologique régulier (au moins 3 fois / an) depuis au moins un an par le même diabétologue. Une éducation diabétologique, notamment concernant la gestion de l’insulinothérapie et la prévention de l’hypoglycémie en cas d’activité sportive a été dispensée.

  3. HbA1c < 8,5%

  4. Auto-surveillance glycémique régulière (au moins 3 fois / jour).

  5. Aucune hypoglycémie sévère ni acidocétose dans les 3 mois précédant la délivrance du certificat.

  6. Seuil de perception correct des hypoglycémies (> 0,50g/l). Le jeune patient doit savoir reconnaître une hypoglycémie et y réagir seul.

  7. Absence de retentissement macroangiopathique ou microangiopathique

  8. Accepte de se soumettre et suivre le protocole de mise à l’eau : prévention de l’hypoglycémie

 

Le plongeur s'engage à suivre le protocole de mise à l'eau reçu lors de son examen médical

3. Prérogatives techniques restreintes

  • Profondeur maximale : 20m (dans la courbe de sécurité)

  • Durée maximale : 30min

    • AUCUNE autonomie quel que soit leur niveau de plongeur

    • En encadré par un E2 au minimum en milieu naturel, un E1 au minimum en milieu artificiel.

    • En milieu naturel: présence obligatoire sur le bateau d’un parent responsable ou d’un représentant adulte.

  • Une seule plongée par jour

  • Pas plus d'1 diabétique par palanquée

  • Interdiction de plonger si les conditions de plongée et de mise à l'eau majorent les risques d'hypoglycémie (houle, courant, température < 14°C, mise en pratique du protocole de mise a l'eau et retour bateau difficiles) et si, en cas d’émersion rapide, le retour vers le bateau est difficile (courant, vagues, turpitude de l’eau, brume, nuit, etc…),

3.1. Comportement recommandé avec le directeur de plongée, l'encadrant et les membres de la palanquée :

  • les avertir de votre diabète

  • les informer sur la conduite à tenir en cas d'hypoglycémie dans et sous l'eau

  • Fournir l'aurtorisation parentale au directeur de plongée


 

3.2. Équipement

  • Matériel à avoir sur le bateau :

    • lecteurs de glycémie et acétonémie (avec bandelettes et lancettes) en plus du Freestyle

    • Si vous êtes porteur d'une pompe à insuline, enlevez la pompe avant la plongée et la laisser sur le bateau. La remettre juste après la plongée.

    • resucrage en quantité suffisante (briques de jus de fruits, barres de céréales...)

  • Matériel à avoir sous l'eau :

    • moyen de resucrage adapté dans les poches de la stab pour resucrage rapide en surface (lait concentré, crème de marron, sirop de sucre de canne...)

4. Commentaires

  • Ce document vise à permettre la pratique sécurisée de la plongée subaquatique par un jeune diabétique type 1 insulinodépendant mineur de plus de 14 ans.

  • Le Médecin Fédéral signataire du certificat final aura pour mission de rappeler les prérogatives de pratique et le fait que la plongée peut être pratiquée selon les informations et recommandations qui lui auront été données. C’est lui qui remettra au jeune plongeur diabétique la « lettre d’information ».

  • Une qualification particulière pour l’encadrement de ces plongeurs n’est pas nécessaire ; il est du devoir des diabétiques d’informer des contraintes de ce type de plongée l’encadrement, voire les plongeurs de la palanquée,. Il est par contre conseillé aux encadrants et aux directeurs de plongée de consulter les informations relatives à la pratique de plongée chez le diabétique en se connectant sur le site de la F.F.E.S.S.M. (C.T.N et C.M.P.N.). Une autorisation parentale est nécessaire et sera demandée par le directeur de plongée.

  • A défaut de respect des conditions spécifiques techniques et médicales, l’encadrant ou le directeur de plongée peuvent refuser de faire plonger le diabétique insulino-dépendant.